Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Pôles de compétence
 

Description géologique et caractérisation géomécanique des terrains



Le pôle intervient sur la majorité des volets relatifs à la description géologique et la caractérisation géomécanique des terrains, en particulier :
. les observations de terrain, l’élaboration des modèles géologique et hydrogéologique ;
. les reconnaissances des terrains (définition du programme des reconnaissances, rédaction des pièces techniques des marchés de reconnaissance, assistance à la passation de ces marchés, suivi de réalisation) ;
. la caractérisation du comportement du terrain en termes de résistance et de déformabilité (identification des instabilités potentielles vis-à-vis des dimensions de l’ouvrage, essais géotechniques in situ et en laboratoire) ;
. la caractérisation de la propagation des vibrations (définition, suivi et interprétation des campagnes de tirs de reconnaissance, détermination de la loi d’amortissement) ;
. le suivi et l’interprétation du comportement de l’ouvrage pendant la réalisation : reconnaissances à l’avancement, levés géologiques, auscultations.

Coupe illustrative établie à partir des données bibliographiques et de terrain

Focus sur les risques géologiques

Le management des risques géologiques constitue un axe prioritaire de recherche du CETU.

Les réflexions ont notamment pour objet de définir un juste niveau d’étude adapté au contexte particulier des travaux souterrains et se traduisent concrètement par des exigences accrues au stade des études préliminaires.

A ce stade, il s’agit - pour les tunnels qui constituent à la fois des ouvrages géotechniques et des ouvrages d’art non courants - de s’assurer de la faisabilité technique et de cerner les principales incertitudes susceptibles de peser sur les coûts et les délais de construction. L’objectif est d’écarter les solutions irréalistes en regard des critères techniques et économiques.

Le contexte géologique est approché par des études "à grande échelle" basées sur des recherches bibliographiques, des analyses structurales de terrain et des campagnes de type géophysique. Le but est de vérifier que ce contexte ne comporte pas d’unité structurale extrêmement défavorable au point de conférer au projet un caractère à très haut risque, tant technique que financier.

Des développements sont menés pour proposer des outils méthodologiques destinés à apporter aux maîtres d’ouvrages une juste évaluation de l’incidence des choix qui sont faits, notamment en ce qui concerne l’importance des moyens consacrés aux reconnaissances préalables des sites.