Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Le CETU en quelques mots…
 

Recherche et Doctrine

L’importance de la recherche et de la doctrine au CETU

La capitalisation du savoir dans l’ensemble des champs techniques des tunnels, l’élaboration et la diffusion de recommandations constituent une mission fondamentale du CETU, qui vise à fixer et faire progresser une véritable doctrine technique. Ce travail s’appuie sur des activités de recherche qui permettent le développement des connaissances et des méthodologies. C’est ainsi que les actions de la recherche et d’élaboration de doctrine représentent environ la moitié de l’activité du CETU.
 
Ces actions trouvent leur débouché naturel dans les missions d’expertise et d’ingénierie, ainsi que dans l’élaboration et la mise en œuvre de la réglementation. En retour, ce sont les projets et les chantiers qui permettent de confirmer la valeur des résultats de recherche. Ils mettent en outre en évidence des besoins qui orienteront le choix des travaux futurs.
 
Afin de le conseiller sur les domaines à explorer ainsi que sur l’évaluation des résultats obtenus, un Conseil scientifique se réunit une fois par an et rassemble des représentants du réseau technique du ministère de l’Ecologie et des personnalités scientifiques ou techniques qualifiées.

La nature et le contenu des actions de recherche et de doctrine

La recherche menée au CETU est essentiellement appliquée. Elle a pour objectifs principaux d’améliorer la sécurité pendant les travaux et en exploitation, de maîtriser les coûts d’investissement et d’exploitation, de limiter les impacts sur l’environnement. Elle s’intéresse à l’ensemble des domaines techniques des tunnels :
 

  • génie civil : reconnaissances, dimensionnement, creusement, soutènement, matériaux
  • équipements : ventilation, équipements électriques et de gestion, exploitation, sécurité
  • aspects transversaux : environnement, conduite des projets, chantiers, suivi du patrimoine, etc.

Les produits sont des rapports, des mémoires de thèse, des publications dans des revues ou lors de conférences, des recommandations comme le dossier pilote des tunnels ou des guides, des bases de données, des logiciels, etc.
 
Les activités se divisent en 2 volets :
 

  • 6 grands axes stratégiques de recherche, le plus souvent à caractère pluridisciplinaire visant une percée scientifique et / ou technologique :
    • axe 1 : incendie en tunnel : physique et mesures techniques de sécurité,
    • axe 2 : environnement et développement durable
    • axe 6 : analyse et maîtrise des risques en exploitation
    • axe 7 : évolutions techniques et économiques dans l’exploitation et la maintenance des tunnels
    • axe 8 : construire et faire vivre un système de gestion de la sécurité en tunnel
    • axe 9 : management des risques et maîtrise des procédés
  • des actions spécifiques propres à chacun des 7 pôles techniques couvrant l’ensemble de leur champ de compétence ;

Des travaux de recherche et de doctrine menés en partenariat

Les activités de recherche et de doctrine font l’objet de partenariats et sont réalisées en partie par le CETU lui-même et en partie par d’autres organismes partenaires ou sous-traitants.
Les principaux partenaires français sont le réseau scientifique et technique du ministère de l’Environnement, des universités et des centres de recherche, ainsi que la profession des travaux en souterrain (maîtres d’ouvrage, bureaux d’études, entreprises) dans le cadre de l’Association Française des Tunnels et de l’Espace Souterrain (AFTES - http://www.aftes.asso.fr/ ). Le Groupe de Travail Francophone des Exploitants de tunnels routiers (GTFE), animé par le CETU, est aussi un lieu privilégié d’échanges sur les techniques et les méthodes.
 
Le CETU participe par ailleurs à plusieurs projets de recherche européens, notamment dans le domaine de la sécurité en exploitation et de la surveillance des ouvrages.
Les coopérations internationales sont également importantes et fructueuses. Le CETU assure la présidence et le secrétariat francophone du Comité Technique de l’exploitation des tunnels routiers de l’association mondiale de la route (AIPCR - https://www.piarc.org/fr/ ). Plusieurs experts du CETU animent par ailleurs ou participent aux 6 groupes de travail de ce Comité Technique.
 
Le CETU est également impliqué dans les travaux de l’Association Internationale des Tunnels et de l’Espace Souterrain (AITES - https://www.ita-aites.org/fr/ ), où il participe notamment aux activités des comités et des groupes de travail. Le directeur du CETU est vice-président du comité ITACET (ITA Committee on Education and Training - https://www.ita-aites.org/fr/wg-committees/committees/ita-cet ) en charge de l’organisation de formations et de la diffusion du savoir, tandis que le directeur adjoint est membre du comité directeur du comité ITA COSUF (Comittee on Operational Safety of Underground Facilities - http://www.ita-cosuf.org/).

Pour finir, il y aussi une forte implication au CETU dans diverses instances spécialisées comme la Commission internationale de l’éclairage (CIE - http://www.cie.co.at/ ), la RILEM (Réunion Internationale des Laboratoires d’Essais et de recherches sur les Matériaux et les constructions - http://www.rilem.org/gene/main.php), la FIB, (Féderation Internationale des Bétons - http://www.fib-international.org/ ), ou encore le Workstream « Tunnel safety » qui regroupe des représentants des directions des routes du Royaume Uni, de la Belgique, des Pays Bas et de la France.