Logo préfècture région
  Centre d’Etudes des Tunnels

L’AIPCR vient de publier le rapport « Tunnels routiers : réseaux routiers souterrains complexes » auquel le CETU a largement contribué

publié le 13 février 2017

L’AIPCR vient de publier le rapport « Tunnels routiers : réseaux routiers souterrains complexes » auquel plusieurs agents du CETU ont fortement contribué.

Les réseaux routiers souterrains complexes sont en développement dans le monde compte tenu de la concentration de plus en plus forte de la population dans les grandes métropoles urbaines.

La forte occupation des sols en surface, l’extension du périmètre des métropoles, la demande croissante en déplacements et en mobilité, conduisent naturellement et inéluctablement à des aménagements en souterrain. Ces aménagements soulèvent de nombreuses questions, et l’AIPCR a souhaité participer à cette réflexion.

Une première étape est franchie avec la publication de la partie A du présent rapport dont l’objectif est de faire un point aussi exhaustif que possible de la situation actuelle à travers le monde. Vingt-sept « réseaux souterrains complexes » (ou ensemble de tunnels) ont été analysés. Les enseignements et recommandations préliminaires tirés de cette analyse sont présentés dans ce rapport, qui comporte en annexe les fiches monographiques de chacun des ouvrages.

L’échantillon des ouvrages analysés n’est pas aussi exhaustif que les membres du groupe de travail l’avaient souhaité au démarrage de leurs travaux. Mais le recueil d’informations fiables et complètes s’étant avéré très laborieux, il a été décidé d’analyser dans une première étape les informations recueillies portant sur l’échantillon très significatif des 27 « ensembles de tunnels », puis de compléter cette enquête et de l’approfondir dans une étape suivante.

Cette première analyse met en lumière les problèmes particuliers auxquels sont confrontés les réseaux de cette nature. Elle a également permis de détecter la nécessité de mener une réflexion approfondie. Les réseaux actuels ont en effet bien souvent été conçus en transposant en souterrain les concepts des réseaux de surface et de tunnels courants. En effet moins de trois pays dans le monde ont développé des guides et/ou des standards spécifiques à ce type d’infrastructures complexes.

La table des matières et le rapport peuvent être téléchargés sur le site de l’association à l’adresse indiquée ci-dessous :
https://www.piarc.org/fr/fiche-publication/25361-fr-Tunnels%20routiers%20 :%20r%C3%A9seaux%20routiers%20souterrains%20complexes.htm