Logo préfècture région
  Centre d’Etudes des Tunnels

Le 13ème Congrès International de l’AFTES (Association Française des Tunnels et de l’Espace Souterrain) se tiendra à Lyon à la Cité Internationale du 17 au 19 octobre 2011.

publié le 14 mars 2011

Soucieuse d’améliorer les échanges entre les différents acteurs de la Profession, Maîtres d’Ouvrages, Ingénieurs, Bureaux d’Études, Entrepreneurs et Fournisseurs, l’AFTES a mis en place plusieurs nouveautés pour ce Congrès :

• 2 salles de conférences fonctionnant en simultané afin d’augmenter le nombre des présentations orales ;

• Un très grand espace exposition avec, au centre, l’Agora, une plate-forme d’échanges où se tiendront la cérémonie d’ouverture et la table ronde.

• Une large place consacrée à l’Espace Souterrain, sa conception et ses acteurs, Architectes et Aménageurs.
• Un séminaire technique de formation spécialisée sur « l’impact géotechnique et environnemental des Travaux Souterrains en site urbain », le mercredi après-midi.

• Une plus grande ouverture aux collectivités locales devant aborder maintenant la problématique des ouvrages souterrains.

• Une démarche spéciale consacrée aux métiers des souterrains, à la formation des jeunes Ingénieurs et Techniciens, avec un espace réservé dans la zone de l’exposition.

Pour en savoir plus : www.aftes.asso.fr

Thème du Congrès

ESPACES SOUTERRAINS DE DEMAIN

Le Congrès 2011 de l’AFTES est organisé conjointement avec les associations des pays voisins : Belgique, Espagne, Italie, Portugal et Suisse. Il constituera une rencontre non seulement d’ingénieurs tournés vers la construction et l’exploitation, mais aussi d’architectes et d’urbanistes, soucieux de favoriser une utilisation accrue du sous-sol. Les ouvrages souterrains peuvent et doivent contribuer à relever le défi environnemental.

C’est pourquoi 5 grands thèmes ont été défini :

Thème A : Le sous-sol, outil privilégié de la "ville durable"

La ville du futur, plus dense, ne pourra se passer de son sous-sol.

• Comment articuler et planifier de façon cohérente l’aménagement de la surface et du sous-sol ?

• Comment favoriser la mixité des usages du sous-sol, en vue de rentabiliser les opérations ?

• Comment intégrer les bénéfices non monétaires pour la collectivité ?

• Comment mieux valoriser l’intérêt climatique du sous-sol ? Quel impact en termes de CO2?

Thème B : Innovations techniques en travaux souterrains

Les progrès techniques s’accélèrent, et les retours d’expérience ou rétro-analyses de chantiers sont plus que jamais souhaités :

• Quelles ont été les clés du succès des grands tunnels de base ?

• La frontière entre une méthode mécanisée au tunnelier et une méthode conventionnelle séquentielle s’est-elle déplacée ?

• Comment optimiser la construction des lignes de métro : technique, financement et sécurité ?

• Quelles sont les innovations récentes qui permettent de sécuriser la réalisation de travaux souterrains en site urbain ?

Thème C : La longue vie des ouvrages souterrains

Les soucis de l’exploitation, et les équipements associés, prennent une part croissante dans la conception et le coût global des ouvrages :

• Comment mieux intégrer les nécessités de l’usage : exploitation et maintenance, dès le stade de la conception ?

• Quelles leçons tirer de la remise à niveau des tunnels suite aux incendies des dernières années ?

• Quelles innovations pour faciliter le diagnostic, la réparation et la réhabilitation des ouvrages ?

Thème D : Faire aimer les espaces souterrains

Les espaces souterrains de demain doivent être un lieu de vie :

• Le sous-sol peut-il devenir un objet architectural ? Comment en faire un lieu de passage (ou de travail) attractif, accessible, sûr ?

• Quels exemples de travaux souterrains propres et sans impacts pour les riverains et l’environnement ?

• Comment « urbaniser le sous-sol », pour libérer la surface et réunifier par en-dessous une ville éclatée ?

Thème E : Financement et contractualisation des projets

Les travaux souterrains présentent par nature une forte incertitude.
La contractualisation qui intègre les risques pourra être un maillon essentiel de la maîtrise des coûts :

• Comment mieux associer les acteurs économiques au financement des ouvrages ?

• Comment répartir les risques inhérents aux travaux souterrains ?

• Comment fiabiliser les estimations initiales, et bien adapter les études et reconnaissances aux enjeux réels ?

• Comment maîtriser le renchérissement du coût unitaire des projets du fait des exigences sécuritaires ?

• Comment faire évoluer la contractualisation de la conception et la construction des ouvrages souterrains vers un partenariat ?

 Les communications écrites sélectionnées sont attendues pour le 15 avril 2011 au plus tard.