Logo préfècture région
  Centre d’Etudes des Tunnels

Fin du creusement du tunnel de Saint-Béat (31)

publié le 25 juin 2014

Le tunnel de Saint-Béat, de 1102,50 mètres de longueur couverte (longueur creusée 1011,80 m), dont le creusement a débuté en avril 2013, a été percé le 10 décembre 2013. Il restait à excaver les deux galeries de secours : la galerie Sud a ainsi été percée le 20 mars 2014 (longueur creusée 144 m) et la galerie Nord le 16 mai 2014 (longueur creusée 163 m).

Cette galerie s’est révélée être l’endroit le plus délicat du creusement avec un sillon glaciaire à traverser et des problématiques de vibrations prégnantes. En position d’assistance à maîtrise d’œuvre, l’éclairage du pôle GGD a été apprécié sur ces deux sujets. Il a notamment aidé au respect des seuils de vibrations avec un apport important du point de vue de l’optimisation des plans de tir.

Le pôle PCME, qui assure le pilotage de l’équipe projet, continue le suivi des travaux qui portent sur la mise en place du procédé d’étanchéité par géomembrane PVC, suivie par la ronde des toupies à béton qui viennent remplir les coffrages du revêtement. Les deux coffrages du revêtement sont utilisés alternativement pour permettre d’effectuer environ 5 plots par semaine. Chaque bétonnage d’un plot demande une quantité de béton de 150 m³, soit 20 toupies. Les deux coffrages des dalles de ventilation sont prêts et permettront le bétonnage de la dalle de ventilation à partir du milieu du tunnel.

10000000000008000000055FEA3C370E_cle72e518-3.png
10000000000008000000055FEA3C370E_cle72e518-3.png
Tunnel : Etanchéité - Revêtement

Concernant les galeries de secours, les phases de drainage et de bétonnage du radier sont en cours et elles seront suivies par la pose d’un procédé d’étanchéité identique au tunnel et d’un revêtement en béton coffré.

Tous ces travaux devraient nous mener à la fin de l’année 2014 pour laisser la place à la pose des réseaux humides et secs en 2015.

En parallèle aux travaux de Génie Civil, tous les pôles des équipements sont mobilisés pour apporter une assistance au maître d’œuvre et maître d’ouvrage, afin, d’une part, de définir tous les équipements à mettre en œuvre dans l’ouvrage, d’autre part, d’assister techniquement le pôle PCME pour prendre en compte l’incidence des équipements dans le Génie Civil.