Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Conduire en tunnel
 

Tunnel mode d’emploi : en cas de panne

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 juillet 2018 (modifié le 27 juillet 2018)

Avant de prendre la route, n’oublions pas de vérifier l’état de notre véhicule et de ses pneumatiques.

Avant de nous engager dans un tunnel, assurons-nous bien sûr qu’aucun témoin d’alarme du tableau de bord du véhicule n’est allumé et que la quantité de carburant est suffisante, en particulier dans les longs tunnels.

Et si malgré tout, la panne survient dans un tunnel, que faire ?

Prenons une minute pour connaître les bons réflexes avec cette vidéo !

En résumé :
Avant de vous engager dans un tunnel, assurez-vous qu’aucun témoin d’alarme du tableau de bord du véhicule n’est allumé et que la quantité de carburant est suffisante, en particulier dans les longs tunnels.

Si malgré tout, une panne survient dans un tunnel, allumez vos feux de détresse, arrêtez-vous le plus à droite possible et coupez le contact.

Après avoir enfilé votre gilet jaune, sortez prudemment du véhicule. Si votre véhicule empiète sur la chaussée, posez votre triangle de signalisation (sur autoroute les règles peuvent être différentes).

Marchez, en restant bien sur le trottoir, jusqu’à la niche de sécurité la plus proche pour utiliser la borne d’appel d’urgence ; il y en a tous les 200 mètres.

Suivez les consignes de l’opérateur et attendez l’arrivée des services compétents pour vous dépanner.