Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Conduire en tunnel
 

Tunnel mode d’emploi : en circulation

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 juillet 2018 (modifié le 27 juillet 2018)

Avant de partir, assurons-nous de l’ouverture d’un tunnel, en consultant le site de Bison Futé et les sites des gestionnaires de routes ou de tunnels.
Nous pourrons aussi vérifier s’il y a des consignes de sécurité spécifiques.


Avant de nous engager dans un tunnel, soyons attentif aux panneaux d’information dans les kilomètres qui précèdent, ainsi qu’à la signalisation à l’entrée du tunnel.

Et si on prenait une minute pour réviser le code de la route avec cette vidéo ?

En résumé :
Avant de vous engager dans un tunnel, soyez attentif aux panneaux d’information dans les kilomètres qui précèdent, ainsi qu’à la signalisation à l’entrée du tunnel.

Allumez vos feux de croisement, et aussi l’autoradio pour être rapidement informé en cas d’incident.

En entrant dans le tunnel, adaptez votre conduite en respectant la limitation de vitesse ainsi que les distances de sécurité qui peuvent être particulières. Dans le tunnel, les lumières bleues sur les murs de chaque côté aident à maintenir la distance de sécurité avec le véhicule qui précède.

Dans le tunnel, il est interdit de faire demi-tour, de s’arrêter et de stationner en dehors des emplacements d’arrêt d’urgence prévus à cet effet.

En roulant, repérez les niches de sécurité signalées en orange, où se trouvent un extincteur et une borne d’appel d’urgence. Repérez aussi les issues de secours signalées en vert ; des flèches indiquent l’issue la plus proche, qui peut être une des têtes du tunnel.