Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Conduire en tunnel
 
 
 
 

Tous conducteurs, découvrez les vidéos

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 juillet 2018 (modifié le 27 juillet 2018)

Conduire dans un tunnel, ce n’est pas tout à fait comme conduire à l’air libre.

La série « TUNNEL MODE D’EMPLOI » vous explique comment circuler en tunnel.

Découvrez ici le communiqué de presse interministériel "Adopter les bons comportements dans les tunnels routiers"

Avertissement  : Les vidéos ci-dessous expliquent les principes généraux de circulation et de sécurité qui s’appliquent dans les tunnels routiers français. Certaines dispositions illustrées dans les vidéos peuvent varier localement pour s’adapter au contexte des ouvrages (par exemple en fonction de la longueur du tunnel ou du nombre de véhicules qui l’empruntent chaque jour).

TUNNEL MODE D’EMPLOI
En circulation

En cas de panne

En cas d’incendie

Tunnel mode d’emploi : en circulation

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 juillet 2018 (modifié le 27 juillet 2018)

Avant de partir, assurons-nous de l’ouverture d’un tunnel, en consultant le site de Bison Futé et les sites des gestionnaires de routes ou de tunnels.
Nous pourrons aussi vérifier s’il y a des consignes de sécurité spécifiques.


Avant de nous engager dans un tunnel, soyons attentif aux panneaux d’information dans les kilomètres qui précèdent, ainsi qu’à la signalisation à l’entrée du tunnel.

Et si on prenait une minute pour réviser le code de la route avec cette vidéo ?

En résumé :
Avant de vous engager dans un tunnel, soyez attentif aux panneaux d’information dans les kilomètres qui précèdent, ainsi qu’à la signalisation à l’entrée du tunnel.

Allumez vos feux de croisement, et aussi l’autoradio pour être rapidement informé en cas d’incident.

En entrant dans le tunnel, adaptez votre conduite en respectant la limitation de vitesse ainsi que les distances de sécurité qui peuvent être particulières. Dans le tunnel, les lumières bleues sur les murs de chaque côté aident à maintenir la distance de sécurité avec le véhicule qui précède.

Dans le tunnel, il est interdit de faire demi-tour, de s’arrêter et de stationner en dehors des emplacements d’arrêt d’urgence prévus à cet effet.

En roulant, repérez les niches de sécurité signalées en orange, où se trouvent un extincteur et une borne d’appel d’urgence. Repérez aussi les issues de secours signalées en vert ; des flèches indiquent l’issue la plus proche, qui peut être une des têtes du tunnel.

Tunnel mode d’emploi : en cas de panne

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 juillet 2018 (modifié le 27 juillet 2018)

Avant de prendre la route, n’oublions pas de vérifier l’état de notre véhicule et de ses pneumatiques.

Avant de nous engager dans un tunnel, assurons-nous bien sûr qu’aucun témoin d’alarme du tableau de bord du véhicule n’est allumé et que la quantité de carburant est suffisante, en particulier dans les longs tunnels.

Et si malgré tout, la panne survient dans un tunnel, que faire ?

Prenons une minute pour connaître les bons réflexes avec cette vidéo !

En résumé :
Avant de vous engager dans un tunnel, assurez-vous qu’aucun témoin d’alarme du tableau de bord du véhicule n’est allumé et que la quantité de carburant est suffisante, en particulier dans les longs tunnels.

Si malgré tout, une panne survient dans un tunnel, allumez vos feux de détresse, arrêtez-vous le plus à droite possible et coupez le contact.

Après avoir enfilé votre gilet jaune, sortez prudemment du véhicule. Si votre véhicule empiète sur la chaussée, posez votre triangle de signalisation (sur autoroute les règles peuvent être différentes).

Marchez, en restant bien sur le trottoir, jusqu’à la niche de sécurité la plus proche pour utiliser la borne d’appel d’urgence ; il y en a tous les 200 mètres.

Suivez les consignes de l’opérateur et attendez l’arrivée des services compétents pour vous dépanner.

Tunnel mode d’emploi : en cas d’incendie

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 juillet 2018 (modifié le 27 juillet 2018)

Même si c’est rare, il peut arriver que de la fumée se dégage de notre véhicule, ou d’un véhicule nous précédant.

En tunnel, plus encore qu’à l’air libre, il faut réagir vite !

Prenons une minute pour vérifier que nous aurions les bons réflexes, en regardant cette vidéo !

Retenons bien que dans tous les cas, les dispositions d’évacuation sont signalées par la couleur verte.

En résumé :
Même si c’est rare, il peut arriver que de la fumée se dégage de votre véhicule. En tunnel, plus encore qu’à l’air libre, il faut réagir vite.

Si la sortie du tunnel est proche, essayez de continuer à rouler.

Mais si la sortie est éloignée ou que le feu se propage, garez-vous le plus à droite possible et allumez vos feux de détresse. Coupez ensuite le contact, enfilez votre gilet jaune, faites sortir tous les passagers.

Si un extincteur est accessible, vous pouvez essayer de l’utiliser.

Si l’incendie a lieu sur un véhicule devant vous, sortez aussi de votre véhicule.

Dans certains tunnels, une alerte sonore (sirène, message sur l’autoradio) vous prévient également du danger.

Dans tous les cas, ne retournez pas vers votre véhicule.

Il faut évacuer le tunnel sans tarder en suivant les flèches vertes qui indiquent la sortie la plus proche. Cela peut être l’entrée ou la sortie du tunnel, ou une issue de secours signalée en vert. Une fois en sécurité, contactez l’opérateur en utilisant la borne d’appel d’urgence et suivez les consignes. Les flèches vertes vous mèneront jusqu’au point de rassemblement pour y attendre l’arrivée des secours.

L’entrée et la circulation des véhicules dans le tunnel sont interdites par un feu rouge clignotant, et parfois aussi par une barrière ou une croix rouge. Il est important de les respecter pour ne pas se mettre en danger.