Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Actualités
 

EPOA de Quié : fin de l’histoire, en route pour la suite !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 25 octobre 2021 (modifié le 26 octobre 2021)

Les reconnaissances réalisées en 2018 pour le projet de déviation de Tarascon-sur-Ariège ont mis en évidence de grandes incertitudes sur la connaissance des terrains. Les risques qu’elles engendraient empêchaient alors le CETU de statuer sur la faisabilité des variantes tunnel notamment au droit de trois potentielles singularités géologiques (glissement de versant, sillon glaciaire et terrains très défavorables). L’établissement de l’étude préalable d’ouvrage d’art (EPOA) du tunnel nécessitait ainsi de nouvelles reconnaissances directement ciblées sur ces trois singularités. Cette position a été partagée par la DREAL Occitanie qui a lancé aussitôt les reconnaissances préconisées par le CETU.

Devant un contexte géologique hors norme et très complexe, la qualité des données était identifiée comme primordiale de statuer sur la faisabilité. Aux deux variantes de tracé envisagées au départ, une troisième a été ajoutée en cours d’étude à l’initiative du CETU au regard des premières informations de sondage recueillies.

Toutes études menées, il ressort de l’EPOA que les trois variantes envisagées sont faisables techniquement. Des coûts prévisionnels ont été estimés ainsi que des provisions pour risques qui demeurent importantes même avec des reconnaissances nombreuses : le passage de la zone centrale reste délicat avec des informations insuffisantes.

En parallèle de sa production le CETU a assisté la DREAL Occitanie dans son recrutement d’un maître d’œuvre en vue d’une notification début 2022.

Coupe géologique transversale au droit du secteur complexe triasique des Balières