Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Pôles de compétence

Thèse de Audrey Auboyer sur le retour d’expérience et le comportement humain

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 novembre 2009

Audrey Auboyer a soutenu sa thèse le 25 septembre 2009 à l’Institut des Sciences Humaines à Lyon. Le jury a souligné la qualité du travail réalisé, lequel a permis de pointer de précieux résultats et de produire des avancées significatives en matière de méthodologie du retour d’expérience. Ce travail résulte d’une collaboration entre le CETU, l’Ecole des Mines de Paris (EMP) et la Société Française du Tunnel Routier du Fréjus (SFTRF). Il a permis de proposer une méthode de recueil de témoignage des usagers. Cette méthode a été développée à partir notamment d’études conduites sur le comportement des personnes en situation d’évacuation lors d’incendie en bâtiment (habitation, lieu de travail, …). Elle a été utilisée au cours de plusieurs exercices de sécurité et à la suite d’évènements d’exploitation. Elle apporte des éléments objectifs de compréhension du comportement des usagers confrontés à des situations d’incendie en tunnel routier, et permet d’aller au-delà de certaines idées préconçues.
Ce travail soulève en particulier l’importance de l’implication de la hiérarchie dans la démarche de retour d’expérience. Celui-ci doit être intégré au management de l’entreprise afin de convaincre l’ensemble des personnels de son utilité mais aussi afin de le faire vivre.

Résumé de la thèse

Si le nombre d’évènements générateurs de risques en tunnel routier est faible, plusieurs évènements récents ont montré que les incendies de véhicules peuvent rapidement prendre des proportions catastrophiques. Pour limiter les conséquences de tels évènements, la réglementation française impose aux exploitants de tunnels des dispositions techniques (moyens mis à disposition des usagers pour assurer leur propre sécurité, etc) et des dispositions d’exploitation (dispositif d’analyse des évènements significatifs, etc). A la lumière du retour d’expérience, force est de constater que le comportement observé des usagers n’est pas celui attendu.
Comme dans d’autres domaines, le retour d’expérience en tunnel routier a d’abord été élaboré dans une optique technique et quantitative. Les progrès technologiques ayant permis d’atteindre un niveau de sécurité élevé, il est aujourd’hui nécessaire d’avoir une démarche qualitative qui inclut les aspects humains et organisationnels.
Ce travail de recherche a été mis en place dans l’objectif d’intégrer dans le retour d’expérience la connaissance des fondements du comportement humain lors des évènements. Nous présentons une méthode de recueil des témoignages des usagers développée à partir des études menées sur le comportement humain en situation d’évacuation et utilisée à la suite d’exercices de sécurité ou d’évènements réels. Les résultats apportent des éléments objectifs de compréhension du comportement des usagers permettant d’aller au-delà de certaines idées préconçues. Ils ont permis d’élaborer un modèle d’évacuation des usagers et de proposer des adaptations des dispositifs de sécurité réglementaires prévus pour l’évacuation des usagers.

Mots clés : comportement humain, retour d’expérience, tunnel routier, dispositifs de sécurité pour l’évacuation