Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Actualités
 

Une révision du fascicule 3 pour une méthode améliorée d’analyse des risques liés au transport de marchandises dangereuses en tunnel

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 janvier 2019
Les accidents impliquant des marchandises dangereuses (notamment toxiques, inflammables, explosives) sont très rares mais susceptibles d’avoir des conséquences plus graves en tunnel qu’à l’air libre. C’est pourquoi le choix du régime de transport des marchandises dangereuses (TMD) repose sur une évaluation objective des risques dont la méthode était décrite dans une première version du fascicule 3 du guide des dossiers de sécurité. En concertation avec les bureaux d’étude, il a été décidé de faire évoluer la méthodologie du fascicule afin de l’adapter à la notion de catégories de tunnels introduite par la réglementation et d’intégrer le retour d’expérience de dix années d’application. Deux évolutions majeures en résultent. D’une part, la méthode qui reposait principalement sur une logique binaire (marchandises dangereuses autorisées ou interdites dans l’ouvrage) permet à présent d’adopter des solutions intermédiaires (autorisation de certains types de TMD dans le tunnel en cohérence avec le principe de catégories). D’autre part, l’analyse est maintenant systématiquement multi critères alors qu’auparavant elle ne l’était que si le risque de mortalité ne permettait pas de conclure. Le fascicule 3 (format pdf - 1.1 Mo - 16/01/2019) décrit cette démarche d’une manière opérationnelle. Il présente également les différentes mesures susceptibles de diminuer le risque en tunnel si des TMD doivent l’emprunter. Le CETU a mis au point la nouvelle méthode et l’a testée avec plusieurs bureaux d’étude spécialisés du secteur. Ce fascicule a été discuté et présenté à la Commission Nationale d’Evaluation de la Sécurité des Ouvrages Routiers (CNESOR).