Le prix du challenge « Mining the Future » a été décerné

Le 27 septembre 2022 s’est tenue la cérémonie de remise des prix du challenge « Mining the Future » organisé dans le cadre du projet de recherche européen « Future Circular Collider Innovation Study » porté par le CERN. Ce challenge, appel à innovations piloté par l’Université de Leoben en Autriche, visait à faire émerger des solutions innovantes pour valoriser les molasses qui devraient constituer l’essentiel des matériaux excavés sur le site du potentiel futur accélérateur de particules du CERN.

Laetitia D’Aloia, chargée de mission « transition dans les pratiques et développement durable » au CETU, faisait partie des membres du jury international réuni à l’occasion de ce challenge afin d’analyser les dossiers déposés.

Cette analyse s’est déroulée en 2 phases. 4 finalistes sur 12 propositions déposées lors de la première phase ont ainsi été sélectionnés pour la seconde phase de ce challenge.

Les 4 projets sélectionnés pour la seconde phase étaient :

  • CER3N : Recycle, Reinvent, Revalorize - Molassic excavated materials by harnessing digital & sorting tech. (Consortium porté par AMBERG)
  • Molasse is the new ore (Consortium porté par BG)
  • From molasse to brick - Building the Future with compressed earth bricks (Consortium porté par Briques Technic Concept et Arcadis)
  • From Wastes to soil : Mineral Waste Reclamation Into To Fertile soil materials (Consortium porté par Edaphos)

Ces 4 finalistes ont pu présenter leur solution innovante et ayant déjà atteint un niveau de développement technologique suffisant, à l’occasion de la cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée au CERN. Les critères d’analyse ont porté sur les aspects socio-économiques, en plus de la faisabilité technologique et de la pertinence au regard de la question posée sur la valorisation des molasses.

Le prix a été finalement décerné au projet « Molasse is the new ore » porté par BG. Ce prix était accompagné de 40 000 euros, destinés à financer des recherches et développements complémentaires ainsi qu’un business plan. Le jury international et le CERN ont également souligné la solidité et l’intérêt des 3 autres projets. Les idées proposées pourraient bien inspirer de nouveaux développements dans les années qui viennent, et déboucher sur des synergies futures.

Partager la page

Sur le même sujet